Audio tour

Audio tourSur les traces d'Henri Tudor

2 sights

  1. Audio tour Summary
  2. Audio tour Summary

    Le sentier nous mène vers différents sites liés au personnage le plus connu de Rosport, à savoir l’ingénieur et inventeur Henri Tudor.

    La famille Tudor est originaire du Pays de Galles. Le père d’Henri Tudor, John Thomas Tudor, s’installa en 1843 à Rosport, où il épousa en 1850 la fille de Hubert Loser, bourgmestre et propriétaire du Irminenhof. Le plus jeune de trois fils, Henri Owen Tudor naquit le 30 septembre 1859 au « Diesburgerhof », ferme louée à cette époque par ses parents et située à Ferschweiler en Prusse limitrophe.

    Pendant ses études d’ingénierie à l’Université de Bruxelles, Henri entreprit des expériences ayant pour but d’améliorer les accumulateurs d’acide de plomb existants et d’optimiser leur taille pour faciliter leur transport. Ses premières expériences ont été réalisées dans le moulin de l’lrminenhof, où la famille habitait depuis 1873. 

    Vers 1882 ses expériences aboutirent à une installation électrique dans la maison parentale. L’électricité requise pour son fonctionnement était produite par une génératrice couplée à un moulin à aube. Après ses études et un diplôme d’ingénierie en poche, il rentra au domaine familial de Rosport. Henri Tudor s’est alors consacré à l’optimisation de l’accumulateur développé par Gaston Planté. En 1886, il fonda une société en partenariat avec son frère aîné Hubert et avec son cousin Nikolas-Josef Schalkenbach pour produire et distribuer ses accumulateurs. L’usine d’accumulateurs était située à proximité de la résidence familiale dans ladite « Engelsbuerg ».

     La percée économique de la société était due notamment à l’installation de l’éclairage public pour la ville d’Echternach. La demande pour des accumulateurs de type Tudor fut telle qu’il fut nécessaire d’augmenter la surface de production et d’ouvrir par la suite d’autres usines à l’étranger. En 1908 la production à Rosport fut arrêtée.

    Henri Tudor a passé le restant de ses jours à Rosport, où il succomba le 31 mai 1928 des suites du saturnisme, maladie engendrée par un empoisonnement au plomb et conséquence de ses travaux pionniers pour le perfectionnement de l’accumulateur d’acide au plomb.

  3. 1 L' irminenhof
  4. 2 Le moulin banal
  5. 3 L'Engelsbuerg & l'usine des accumulateurs
  6. 4 « Gabbmillen » -- Le moulin inférieur
  7. 5 La gare de Rosport
  8. 6 Le barrage hydroélectrique
  9. 7 La station électrique
  10. 8 Le cimetière
  11. 9 L'ancienne école
  12. 10 Le « Neit Schlass » -- Musée Tudor
  13. 11 Le parc à l'anglaise
  14. 12 La maison des poupées
  1. Audio tour Summary

    Le sentier nous mène vers différents sites liés au personnage le plus connu de Rosport, à savoir l’ingénieur et inventeur Henri Tudor.

    La famille Tudor est originaire du Pays de Galles. Le père d’Henri Tudor, John Thomas Tudor, s’installa en 1843 à Rosport, où il épousa en 1850 la fille de Hubert Loser, bourgmestre et propriétaire du Irminenhof. Le plus jeune de trois fils, Henri Owen Tudor naquit le 30 septembre 1859 au « Diesburgerhof », ferme louée à cette époque par ses parents et située à Ferschweiler en Prusse limitrophe.

    Pendant ses études d’ingénierie à l’Université de Bruxelles, Henri entreprit des expériences ayant pour but d’améliorer les accumulateurs d’acide de plomb existants et d’optimiser leur taille pour faciliter leur transport. Ses premières expériences ont été réalisées dans le moulin de l’lrminenhof, où la famille habitait depuis 1873. 

    Vers 1882 ses expériences aboutirent à une installation électrique dans la maison parentale. L’électricité requise pour son fonctionnement était produite par une génératrice couplée à un moulin à aube. Après ses études et un diplôme d’ingénierie en poche, il rentra au domaine familial de Rosport. Henri Tudor s’est alors consacré à l’optimisation de l’accumulateur développé par Gaston Planté. En 1886, il fonda une société en partenariat avec son frère aîné Hubert et avec son cousin Nikolas-Josef Schalkenbach pour produire et distribuer ses accumulateurs. L’usine d’accumulateurs était située à proximité de la résidence familiale dans ladite « Engelsbuerg ».

     La percée économique de la société était due notamment à l’installation de l’éclairage public pour la ville d’Echternach. La demande pour des accumulateurs de type Tudor fut telle qu’il fut nécessaire d’augmenter la surface de production et d’ouvrir par la suite d’autres usines à l’étranger. En 1908 la production à Rosport fut arrêtée.

    Henri Tudor a passé le restant de ses jours à Rosport, où il succomba le 31 mai 1928 des suites du saturnisme, maladie engendrée par un empoisonnement au plomb et conséquence de ses travaux pionniers pour le perfectionnement de l’accumulateur d’acide au plomb.

Reviews

No reviews yet

Write the first review
A minimum rating of 1 star is required.
Please fill in your name.